Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Martin Lings - Des doctrines métaphysiques comme moyens indirects de damnation.

[...De ce que les textes révélés et d'autres énonciations autorisées nous apprennent des critères divins, en particulier de ceux s'appliquant aux attitudes humaines qui déplaisent le plus à la Divinité, on pourrait déduire que la doctrine de l'Unité de l'Être et, avec elle, celle de l'Identité suprême pourraient, dans certains cas, devenir des moyens indirects de damnation. Il est bien préférable, pour un croyant non intellectuel, de rejeter une telle doctrine que de la laisser agir comme un soporifique sur la crainte et émousser sa piété exotérique, alors qu'en même temps se livrerait en lui un conflit interne dépassant ses forces. L'intellectuel voit l'Identité suprême, pour ainsi dire, à travers le voile de fana', l'extinction, qui impose à l'âme un faqr, ou pauvreté spirituelle, rejetant inexorablement l'ambition, car le sens de la transcendance, que l'intellectuel possède par définition, implique nécessairement celui qui permet de saisir l'absence relative d'importance de tout ce qui est individuelle et dénué de transcendance. Mais le manque d'intellectualité, combiné avec l'arrogance mentale qui, d'une manière ou d'une autre, n'est que trop souvent le résultat normal de l'éducation moderne, peut produire ce phénomène qu'est une âme peut éclairée et incapable d'admettre, même pour elle-même, qu'il puisse exister des modes de connaissance dépassant son orbite ; et, pour une telle âme, un contact avec le soufisme et la découverte de sa doctrine et de ses objectifs risque de provoquer la forme la pire et la plus incurable de « durcissement du coeur ». 

[ Martin Lings, Qu'est-ce que le soufisme ? (Seuil) ]

[...]
Tag(s) : #Martin Lings